Seventh-Day Adventist Church

West-Central Africa Division Seventh-day Adventist Church

Menu

Journée mondiale de l'alimentation

Posted on Nov 19 2019


[Photo: A cross section of awardees with Head of Department of Agriculture, Dr. Kehinde Oyekale (left), Prof. Dora Akinboye (2nd left) and Prof. Cyril Nwangburuka (right).]


Babcock présente des solutions qui permettent d’endiguer le problème de la faim dans le monde. Pour matérialiser cette action, l’université a en organisé la troisième édition de la Journée mondiale de l'alimentation.

Professeur Ademola S. Tayo, Président de l’université, a fait remarquer que la nourriture est si essentielle à la survie de l'homme que son absence mettrait le monde à genoux.


[Photo: Prof. Sunday Owolabi]

Professeur Tayo, représenté par le Professeur Sunday Owolabi, Vice-Président en charge des Services de gestion, a déclaré que c’est pour éviter ce drame et vu le rôle que joue le département de l’agriculture dans la lutte contre la faim dans le monde que l’administration a décidé de la réduction des frais de scolarité de cette discipline.

Dans son document intitulé "Nouvelle approche de la lutte contre la faim", Dr. Oluwatoyin Leshi, orateur principal et expert en agriculture, a déclaré que la sévérité de la faim dans le pays a créé une situation dans laquelle la majorité ne se nourrit que pour sa survie.


[Photo: Guest Speaker, Dr. Oluwatoyin Leshi]

Cependant, le Ministre de l’Agriculture affirme qu’il n’y a pas de famine dans le pays. Cette position a donné l’occasion au phénomène d’atteindre des proportions alarmantes sur toute l’étendue de la nation. Pour l’éviter, il suffisait que l’on prenne au sérieux le problème de la faim qui menace de tous côtés.

Citant des statistiques tirées du Global Hunger Index, Dr. Leshi a déclaré que 40% des enfants souffrent de malnutrition parce qu'ils n'ont pas accès à la nourriture.

Selon lui, 821 millions de la population mondiale n'ont pas assez à manger et une personne sur neuf se couche sans nourriture.

 « Nous avons fermé nos frontières sans y être préparés », a-t-il déclaré. « La Chine et l'Inde s'y sont préparées avant de fermer leurs frontières pendant 20 ans. Je ne suis pas certain que nous nous y sommes réellement préparés. Le prix du riz, aliment de base au Nigéria, se situe actuellement entre 20 000 et 24 000 Naira ».

Il a recommandé une solution novatrice, multidimensionnelle, et multisectorielle pour la résolution du problème de la faim dans le monde. Pour lui, cela implique la mise sur pied d’un système alimentaire mondial capable de fournir de meilleurs résultats nutritionnels par le renforcement des capacités dans le système alimentaire et de la recherche.


[Photo: Representative of an Awardee, Dr. Adeola Odedina ]


[Photo: Prof. Yetunde Makinde presents Award of Recognition to Multipro Consumer Products’ representative.]


[Photo: Prof. Dora Akinboye presents Award of Recognition to Blessed 9RA representative. ]

Outre la conférence, la Journée mondiale de l’alimentation a été marquée par une exposition et une remise de prix. Parmi les exposants figuraient Animal Care, Dufil, Farm Pride et Wamco. Les lauréats étaient, Dr. Samson Odediran, Blessed Naira, Nia Foods and Drinks et Multipro Company.


[Photo: Fight to end global hunger: Guest speaker, Dr. Oluwatoyin Leshi, (4th left) with staff and students of the Department of Agriculture as BU hosted the World Food Day, October 16. ]


Ms. Josephine Akarue,

Directeur Adjoin, Departement de la Communication.

0 comments

Add Comment
 

Add your comment

To add a comment you need to login or register.